Loading...

Visual Kei

Pilgrimwenn nous a fait un topo sur le Visual Kei…

Faut-il encore comprendre ce qu’est le Visual Kei ? C’est une vague musicale, d’abord indépendante avant d’être récupérée par les majors de l’industrie musicale. Elle a puisé, dans un premier temps, dans le (hard) rock, le punk, le (heavy, thrash) metal, la new wave (si si !) voire l’alternatif. La variable commune était un look androgyne emprunté (entre autres) au glam, un vestimentaire « choc » et surtout une volonté de casser les codes (la mode de l’idol, par exemple). Alors, oui, désormais, Visual Kei c’est fourre-tout, c’est vendeur, c’est… décevant ! C’est même… moribond désormais…

Je vous invite à écouter par exemples :

> Der Zibet • Carnival (1989) – un Hard Rock fusionnel, une belle marque de fabrique !
> Dead End • Ghost of romance (1987) – un heavy metal dioesque !
> X-Japan • Blue blood (1989) – un heavy metal aux relents thrash ! L’unique et meilleur disque de ce groupe parfois sur-estimé. En plus violent, la même année : Aion • Deathrash bound (1989)
> Gastunk • Dead song (1985) – le prémisse du punk / hardcore nippon !
> Color • Ask the angels (1989) – Punk rock, pop punk. Album culte. La même année, dans le même registre : Kamaitachi • Itachigokko (1989)
> Gilles de Rais • Satsui (1992) / Because (1993) – la doublette de l’écorché Gilles de Rais ! Hors-norme !
> Buck-Tick • Hurry up mode (1987) – Pfff… simplement… À écouter !
> D’Erlanger • La vie en rose (1989) – Autre classique, en glam rock
> Gargoyle • Misogi (1989) – le thrash metal expérimental !

Je m’arrête ici, y a trop d’excellents disques à citer

En gros, des années 80 au milieu des années 90, tu as vraiment le VK comme il se devait de sonner. Nous sommes désormais plus proche de l’idol (un artiste créé de toute pièce par les pontes de l’industrie musicale) que du mouvement indépendant des débuts. Il faut aussi rappeler que dans le VK, tu as différents courants. Et ce qui peut t’intéresser, c’est le Visual Rock. Oui, c’est compliqué tout ce bordel !
En Visual Rock, il y a des groupes comme Color, Kamaitachi, By-Sexual qui lorgnaient vers le pop punk, punk rock. D’autres comme D’Erlanger, Decameron, Billy and the Sluts vers le glam rock (‘n roll). D’autres comme Der Zibet vers la new wave, avant de durcir le ton et proposer un Fusion Rock. D’autres comme Luna Sea, X-Japan, Aion vers le thrash et heavy metal.

Bref, c’est large !!!

Chacun avait champ libre, à l’époque, pour développer SA vision du Visual Kei. Juge par toi-même le bordel, courant 2010, du « marché » : (+ en bonus : ça et ça). Je me suis un peu dépatouillé pour proposer quelque chose de varié, en terme de VK « originel ». Cette liste reflète mes goûts, hein !, donc c’est normal que des styles comme le glam, le hard, le punk, le heavy, le thrash soient très présents.

Et pour infos, je ne pose nullement en connaisseur, juste en passionné du truc.

Buck-Tick • Stay gold
Luna Sea • Time is dead
D’Erlanger • Sadistic emotion
Dead End • The red moon calls insanity
Der Zibet • Only you only love
Color • B-Company
Gargoyle • Bala bara vara
Gilles de Rais • ici ou ici
Decameron • I love you
L’Arc-en-Ciel • Shutting from the sky
Craze • Naked blue
Aion • Cold blood
Kinniku Shojo Tai • これでいいのだ
Lareine • Blue Romance
Sleep My Dear • Phi

Leave A Comment