462 0614

désormais je reçois beaucoup de coups de fil.
ils sont tous du même genre :
« est-ce que vous êtes Charles Bukowski
l’écrivain ? »
« oui », que je fais
et ils me disent
qu’ils ont saisi le sens de mon
œuvre,
et quelques-uns sont écrivains
ou veulent l’être
et ils ont des boulots ennuyeux
et horribles
et ils ne peuvent supporter d’être seuls
dans leur chambre
leur appartement
entre leurs quatre murs
cette nuit –
ils veulent quelqu’un avec qui
parler,
et ils ne peuvent croire
que je ne puisse les aider
que je ne connaisse pas les mots qui sauvent,
ils ne peuvent croire
que souvent maintenant
je me plie en deux dans ma chambre
les entrailles en feu
et que je hurle :
« Jésus, Jésus, Jésus, pas ça
de nouveau ! »
ils ne peuvent croire
que les gens sans amour
les rues
la solitude
les murs
sont aussi mon lot.
et quand je raccroche
ils pensent que je n’ai pas joué
franc jeu.

je ne peux écrire
que ce que j’ai vécu.
quand le téléphone sonne
j’aimerais beaucoup
entendre des mots
qui me soulageraient.

c’est pour cela que mon numéro
est dans l’annuaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. ÖSTRALAUPYTECH 25/02/2017 à 16:44 - Répondre

    Malheureusement j’ai dû raccrocher, il n’y avait plus d’abonné au numéro demandé. Le vieux dégueulasse est enfin soulagé.
    Moi pas. Toujours en manque je me suis résolu à persévérer en me cognant la tête contre le mur de ma solitude.
    Miracle ! je n’étais plus seul.
    Les voisins avaient appelé les keufs pour tapage nocturne.
    Décidément les voisins sont toujours trop cons et n’ont rien compris à l’écriture viscérale.