podcast metal bla•bla #001

Share

Sommaire du podcast #001
Émission radio enregistrée le 13/01/2017 • 1h04

Présentation du podcast • Top 5 2016 • Bilan 2016 et déceptions (Lemmy, Metallica) • Espoirs 2017 • FAQ


Retrouvez la playlist de l’émission sur Deezer


Archives Inoxydable
> Avenged Sevenfold • s/t
> La théorie de l’écoute inattentive
> Lemmy • Le film


Les chroniques de Monsieur Canard
> Adolescents • Manifest density
> Avenged Sevenfold • The stage
> Death Angel • Evil divide
> Descendents • Hypercaffium spazzinate
> Game Over • Crimes against reality
> Kverlertak • Nattesferd

30 pensées sur “podcast metal bla•bla #001”

  1. Bon, pour une première c’est déja pas mal!!! Pour les nouveaux groupes qui sont capables de remplir un Zenith? Bah Avenged Sevenfold? Non!

    Petite suggestion: Pourquoi ne pas mettre des morceaux des groupes dont vous parlez? Même 30 secondes, histoire de se faire une idée, non? Ouais vous allez me dire qu’on a tous ce qu’il faut (youtube, Spotify…) mais c’est histoire de faire un peu de bruit…

    Bon à la prochaine….

    1. M. REM : Salut RG, ça fait plaisir de te voir passer. La réponse à ta question concernant les extraits est dans la FAQ : on n’a pas les moyens ! 🙂 Mais entre les 2 premières émissions on a mis en place des playlists Deezer donc tu peux écouter tout ça tranquillement. Merci de ta visite. J’espère que tu deviendras un fidèle.

  2. Salut salut ! Déjà merci de lancer ces nouveaux podcasts, on était en manque de publications canardiennes régulières depuis l’arrêt de PGC 😉
    J’aurais 2 questions :
    – de quel morceau vient le jingle à 30’07 »? Je le tourne et retourne dans ma tête depuis tout à l’heure, impossible de remettre le nom ;
    – comment se fait-il que « Terminal Redux », dernier album de Vektor, ne se retrouve pas dans le top 2016 de Canard? En tant que fan de Coroner ça m’étonne de lui…

    Et bonne continuation !

    1. M. REM : Salut ! Le « jingle » du dossier est un extrait de « Surfing with the alien » de Joe Satriani (album éponyme).
      Pour le Vektor Monsieur Canard donnera son explication. Pour ma part j’ai testé l’album mais la voix me bloque, alors même que la démarche « tout en surenchère instrumentale » est intéressante et m’évoque celle de Kalisia.

    2. M. Canard : Ça doit faire au moins dix fois qu’on me parle de VEKTOR même que c’est pas normal que j’en dise pas du bien. Et comme dans le lot, j’ai déjà répondu sur NIME, je me fends d’un petit c/c qui j’espère répondra à ta question :

      « Alors VEKTOR. Quand le premier album est sorti et que MEFISTO y était allé de son 5/5, j’avais trouvé cela exagéré. J’avais trouvé l’album en question intéressant, non dénué de qualités mais c’était pas trop ma came. Hormis CORONER et MEKONG DELTA, faut dire que le « Techno Thrash » ne correspond pas à ce que j’attends du genre. J’ai de tout temps toujours préféré le Thrash à la SLAYER, ANTHRAX ou encore DEATH ANGEL à celui d’un VOIVOD ou d’un WATCHTOWER (ce sont des exemples). Donc on va dire que j’étais pas « câblé » pour aimer immodérément ce Thrash même si « Black Future » n’en était pas pour autant un mauvais album (un gros 3/5 en ce qui me concerne) qui pèche essentiellement pour moi par son gout du trop (trop technique, trop long, trop peu mélodieux). L’album suivant m’a ennuyé et je n’ai pas (encore) écouté le petit dernier. Voilà.
      En espérant avoir répondu à ta question, au plaisir. »

  3. Salut à tous les deux, je suis bien de content de vous retrouver vu que j’étais un peut triste de ne plus pouvoir aller sur Inoxydable. Pas que j’étais resté jusqu’au dernier jour (j’aurais bien voulu, genre sortir juste avant que la porte ne se referme lentement), mais bon. Je suis reparti avec les Stooges, Izia et deux ou trois notions.

    Perso, je partage aussi Kvelertak dans mon top, mais j’y ajoute Blood Incantation (Death Metal), Eternal Champion (Heavy Metal), Ripper (Death/Thrash Metal) et le dernier Master’s Hammer qui a rangé ses instrus zarbi pour faire un black metal toujours aussi atypique et accrocheur.

    Sinon Canard, tu as oublié THE groupe qui n’a pas du tout intérêt à nous décevoir au vu de la reformation, des concerts et de leur style : Coroner. Mine de rien ça va faire plus de vingt ans leur dernière sortie, et moi qui ai adoré tous leurs albums (Grin est dans mon top absolu), j’espère qu’ils vont tout fracasser.

    A la revoyure, sûrement.

    1. M. REM : Salut à toi. Je suis en train de découvrir Eternal Champion (je l’évoque dans mbb #002) et je ne connais pas les deux autres. On va tester ça (ça m’a l’air velu…). Et comme tu l’as entendu, Monsieur Canard a oublié Coroner. Heureusement que j’étais là, qu’est-ce qu’il ferait sans moi ? Merci d’être passé et n’hésite pas à partager la page Facebook et nous faire connaître partout où tu passes ! A très bientôt.

  4. Salut à vous 2!! je suis vos aventures depuis longtemps et je suis très heureux de vous retrouver sur ce nouveau média.. Avenged Sevenfold… parlons-en! J’aimais beaucoup l’éponyme, cependant, il m’en fallait assez peu pour mettre le groupe aux oubliettes après l’album de 2013, avant de le voir, impatient, au Hellfest 20(14)… S’il fallait user d’une métaphore canardienne : la première rencontre avec une femme que l’on a trouvé sur le net, avec laquelle on a passé des heures au téléphone, Amoureux grave, dingue de sa voix… Le jour de la rencontre, on recherche une femme forcément belle, jusqu’au moment où une main te tape sur l’épaule. Et là, c’est le drame !! Elle est grasse, elle pue, elle est repoussante. Fin de l’histoire. Alors A7X au Hellfest en résumé : le son qui colle pas avec l’image. Et surtout, quand il fait nuit (et quand t’es pas Ozzy), tu enlèves tes lunettes de soleil bordel !! Tu arrêtes de te la péter comme un boys band et tu te défonces !!! Depuis, j’ai beaucoup, beaucoup de mal, et je regrette de les avoir vu.. Je les ai mis dans le même sac (sûrement à tort) qu’ Ill Nino… (la liste des groupes de merde (de jeunes) ou autres escrocs du live est longue).
    Finalement, la grosse vache m’a redonnée des nouvelles sur Nime (pas à Nîmes) et j’ai bien envie de la revoir…
    Par ailleurs, le dernier Testam, pas un mot?
    Il me tarde déjà la prochaine blablaterie, réécouter vos accents parigots bien appuyés(putain-con). A bientôt les gars.!

    1. M. REM : 3 remarques.
      1- Sur scène, le port de lunettes de soleil peut s’expliquer à cause des lights qui sont parfois aussi gênants ou « douloureux »… que le soleil justement, surtout pour le gars qui est en dessous. On oublie que, sur scène, l’artiste ne vit pas la même chose que le public. Même chose pour le son : le son de retour n’a rien à voir avec le son de façade. Donc ce qui est semble évident pour les uns ne l’est pas pour les autres.
      2- C’est bien la première fois qu’on me dit que j’ai l’accent parigot. Les parigots ayant tendance, dès que j’ouvre la bouche, à me dire « oh cong tu viens du sudeuh peuchère ? ». Ahaha.
      3- C’est toujours rageant de « perdre » un groupe après avoir été déçu en live (moi même j’ai boycotté ZZ Top pendant 15 ans suite à un Bercy chiant comme la pluie, comme quoi on est peu de chose).
      Merci de ton commentaire et de ta fidélité pour nos aventures. A très bientôt.

      1. C’est surtout le Canard qui nous livre son accent. Mais le prenez pas mal ! Je suis mal placé… Je connaissais pas ces KVELERTAK (tchoum) (putain de vikings, ils pourraient faire gaffe à leur nom de groupe, qu’il pourraient devenir un peu connu « autre part» ). Je cours l’écouter!!
        Pour A7X c’était pas que les lunettes qui clochaient… bref..
        Une question : La chaine youtube, vous y pensez?
        A bientôt

        1. M. REM : plus parigot que le palmipède, y a pas. Concernant la chaîne Youtube, rien de prévu dans l’immédiat. On va s’assurer que tout fonctionne correctement et attendre quelques retours « techniques » pour voir ce qui rendrait encore plus pratique tout ça. A ce moment là il est possible qu’on s’y mette. A titre perso tu préfèrerais écouter le podcast sur Youtube ? Plus pratique pour toi ?

          1. J’ai pas de problème avec soundcloud ou Itunes, mais disons que j’accroche plus sur l’image. Youtube vous permettra de passer des infos supplémentaires gratuites comme des vidéos, des jaquettes, des TShirts, etc… (hors droits d’auteurs bien sûr). Et surtout, ça peut être rentable pour vous. Si vous êtes à 900 bornes, tu dois pouvoir trouver des applis pour juxtaposer votre video skype par ex. En revanche, t’auras beaucoup plus de boulo de montage. Je dis ça, mais c’est pas moi qui bosse…😎

          2. M. REM : On va d’abord attendre que le format radio soit installé pour envisager l’éventualité d’ajouter de l’image 😉

  5. Ah donc si vous voulez mon top 5 de 2016:

    Massive – Destination somewhere: Superbe album de Hard rock australien qui pèche un peu chez les Guns, Une prod parfaite, franchement c’est pas original mais qu’est ce que c’est bien fait.

    Prong – X no absolute: Prong au top. Tommy Victor s’est sorti les doigts du cul et ce, même au niveau vocal ou le bougre y devient même émouvant (do nothing)!

    Death Angel – The evil divide: Enchanté par relentless retribution, un peu déçu par the dreams calls for blood, j’attendais cet album avec un sérieux doute. Et c’est la baffe!!! L’album de Thrash quazi parfait, qui déboite avec le ptit morceau qui permet de s’aérer la tronche (lost), l’une des baffe de l’année.

    Meshiaak – Alliance of thieves: Le chanteur australien du groupe de Thrash, 4 Arms monte un projet avec John Dette (testament/slayer) à la batterie et le guitariste de Teramaze. Au menue, un Thrash moderne, ambitieux qui rappellera parfois les derniers travaux de Machine Head. On a droit à 9 titres bien ficelés et technique. une belle surprise qui ne me laisse qu’une décéption: Un nouvel album, et vite!!!

    Amon Amarth – Jomsviking: Jomsviking: L’une des tueries de l’année! Amarth fait du Amon mais c’est tellement bien fait, bien ambiancé et catchy qu’on ne peut que tomber sur le cul!

    1. M. REM : Massive est dans ma liste « merde je les ai zappés ». J’avais bien aimé le premier album et les extraits du second m’ont plu. Je l’attends dans ma boîte aux lettres. Meshiaak écouté mais sans plus. Quant à Amon A. c’est « trop pareil » pour moi. J’ai déjà 3 albums et ça me suffit je crois.

      1. Arf oui c’est vrai que Amon ne se casse pas le cul en matière d’évolution. Mais pour moi le dernier arrive au niveau de ce qu’il pouvait faire de mieux dans leur style. J’attends le prochain pour voir si ce que je pense est vrai.

  6. Après plusieurs écoutes de Kvelertak j’ai été plus que « conquis ». Je préfère l’album Meir. Ca vient peut être du mix plus judicieux voix core / chant clair.?? Affaire (et émotion) à suivre… Merci

    1. M. REM : La prod du dernier album est effectivement beaucoup plus « lisse ». Probablement parce que les passages plus sophistiqués nécessitaient un traitement moins sauvage.

  7. En tant que grand fan de Rage devant l’éternel, je suis agréablement surpris que Heavy REM ait mis The Devil Strikes Back dans son top 5 2016.

    Par contre, je dois avouer que je ne regrette pas totalement le départ de Victor Smolski. Tout d’abord, j’ai découvert et apprécié le groupe via Unity et Soundchaser où la fraîcheur et le dynamisme de son jeu et son ton de guitare m’avait totalement scotché. Je dois donc une fière chandelle à Victor pour avoir contribué à faire de Rage un de mes groupes favoris de heavy.

    Cependant, dans les 2-3 derniers albums j’ai commencé à sentir qu’il s’essouflait, qu’il répétait trop les mêmes motifs et « gimmicks » particulièrement dans ses solos. Selon certaines rumeurs il se sentait limité techniquement par Peavy mais peu importe la cause, cela commencait à sentir vaguement le réchauffé.

    Rage m’a toujours paru comme un groupe naturellement cyclique; non seulement par rapport au rythme soutenu des sorties d’albums propres aux groupes allemands, mais aussi parce que ses changements brusques de lineup après 5-10 ans donne un clivage de styles assez distinct (que je réfère par les périodes Schmidt, Efthimiadis ou Smolski). Avec l’historique du groupe dans le rétroviseur, il me semblait totalement prévisible qu’un changement était sur le point de s’opérer après plus d’une décennie avec Smolski.

    J’étais quand même sceptique de voir si Peavy allait rebondir suite au départ de Victor, et force est de constater qu’il s’en est fort bien remis (c’est un vétéran après tout…), d’où mon appréciation particulière de Devil. Même si l’album en soi ne défonce pas tout, on sent que Peavy a retrouvé un certain plaisir à jouer, et la pièce titre qu’on croirait tout droit sortie d’un Black In Mind fait énormément plaisir à entendre également.

    Le meilleur dans tout ça est que le nouveau projet de Victor (Almanac) est aussi très bien…
    Peut-être que 2016 n’aura donc pas été totalement une année de merde 😉

    Félicitations pour votre podcast, c’est très réussi et je suivrai les prochains épisodes avec grand intérêt. Stay Heavy!

    1. M. REM : C’est vrai que Rage a des « périodes » bien différenciées dans sa carrière tout en gardant une patte tout au long de sa carrière. C’est à mon sens ce qui fait aussi la qualité du groupe. Et d’accord également sur Smolski qui a fini par tourner un peu en rond (Carved in stone, 21…). Concernant la rumeur que tu évoques, une interview de Smolski dans un récent Rock Hard semble la confirmer (interview très violente, contrebalancée par celle de Peavy… C’est un conflit donc on ne saura jamais vraiment mais ça donne une idée de leurs rapport). Merci pour tes précisions et tes encouragements.

  8. Écouté hier soir, je comprends mieux pourquoi Canard s’appelle Canard après l’avoir entendu ^_^
    J’aime bien le ton de l’émission. Bon, il y a parfois quelques dézinguages un peu gratuits mais j’ai rigolé à deux ou trois reprises avec vous et ça, c’est cool.

    Bonne idée de ne pas mettre d’extraits, ça laisse plus de temps pour la papote et on peut réécouter l’enregistrement sans être parasité par des extraits qu’on découvrira de toute façon par la suite si on est plus ou moins curieux.

    Content d’avoir entendu parler du dernier Rage, qui est effectivement excellent. Le départ de Smolski ne m’avait pas surpris outre-mesure. 21 était quand même très moyen et même si Strings to a Web était très bon, on avait fait plus ou moins le tour de la question chez ce groupe.

    Et ce que j’ai entendu concernant l’album de John Garcia (c’est bien ça ? Je sais plus) m’a donné envie de l’écouter, alors que j’en ai plus ou moins rien à foutre de Kyuss et du stoner en général, donc c’est plutôt encourageant pour vous. Idem pour le punk, pas du tout mon truc mais j’aime bien vous lire quand vous en parlez et vous écouter sur ce sujet est au bout du compte tout aussi intéressant. J’ai tenté quelques trucs mais j’accroche pas, mais je tâcherai malgré tout de jeter une oreille sur les descendants et les ados.

    On vous sent impliqués, ça se ressent quand vous parlez du dernier Metallica, par exemple, on sent toute la déception peser dans vos propos, c’est un très bon point.

    Quitte à papoter, concernant le prochain Kreator, j’ai beaucoup aimé le title-track. En revanche, les deux autres titres sont tout de même bien bof… Hâte d’entendre votre avis dans tous les cas, surtout que j’aurais sûrement écouté 25 000 fois l’album avant.

    Bref, tout ceci était fort plaisant et j’écouterai le deuxième numéro ce soir ou ce week-end.

    Niveau suggestions, je trouverais sympa de faire « intervenir » un auditeur par numéro, pour parler d’un disque, d’un groupe, d’un événement, c’est peut-être à creuser.

    Voilà ! Bonne continuation à vous deux et à très bientôt !

    1. M. REM : Salut, merci beaucoup pour ton commentaire détaillé, c’est intéressant. Comme pour Inoxydable ou les chroniques du Canard sur NIME, on espère intéresser même si l’auditeur n’est pas forcément d’accord avec nous. L’intérêt c’est d’entendre des opinions, des points de vue, parfois différents, qui permettent de conforter son avis ou de le modifier. Les medias hard rock / metal, pros ou pas, sont rarement des medias d’opinion et on trouve ça dommage.
      Concernant des interventions extérieures en général, nous n’y sommes pas opposés (on a pas mal d’idées sur ce que l’on pourrait faire dans metal bla•ba) mais ça viendra plus tard. Notre premier objectif est de consolider et asseoir notre « formule » et trouver un rythme de croisière. Une fois que tout sera en place, on pourra faire des extras plus facilement. En tout cas, dès la prochaine émission on fera un « retour » sur les commentaires, les questions et les suggestions des auditeurs pour maintenir ce lien et cet échange.

  9. Salut vous deux.

    Content d’avoir de vos nouvelles et de profiter à nouveau de vos expériences. J’aime bien cette idée de podcasts. C’est divertissant. Pour info, j’ai téléchargé vos 2 numéros et je les ai écoutés dans l’avion. Ca occupe entre 2 trous d’air. 😉

    En tous cas, je souhaite longue vie à Metal BlaBla, et j’espère avoir l’occasion de vous ré-écouter longtemps. Dans l’avion ou ailleurs.

    Tant que j’y suis, je me permets quelques remarques:
    – Sur la forme, même si y a toujours moyen de s’améliorer, je trouve ça bon. Quelques soucis de son par ci par là, mais rien d’inécoutable.
    – Sur le fond, on constate que vous restez droits dans vos bottes par rapport à votre discours qui a finalement peu évolué depuis que je vous connais. On retrouve parfois l’attitude et la passion qui vous animait sur certains forums et qui vous rendent si attachants et intéressants. Changez rien les gars! A titre personnel, je trouve ces premiers numéros très (trop?) éducatifs. Mais je suppose que vous souhaitez vous adresser aussi à des personnes qui viendraient de s’intéresser au metal et qu’il ne faudrait pas les faire fuir en étant trop pointus. C’est vrai que je m’attends à plus de débat et d’avis enflammés sur les sujets d’actualité. Y’en a, mais sur ces 2 premiers, vous contextualisez beaucoup. Vous allez me dire qu’il faut bien donner des pistes à ceux qui ne vous connaissent pas, et je comprends parfaitement. On verra comment ça va évoluer.

    Questions subsidiaires par rapport aux sorties 2016 (surtout pour Rem à mon avis). Le Avantasia, vous l’avez écouté? C’est, à titre perso, une des bonne surprise de l’année. Avec le Running Wild d’ailleurs. Ouais, non, en fait, y a eu des bons trucs en 2016. 🙂

    A+

    1. M. REM : Salut Joc ! Cool de te savoir par là. Le niveau de contextualisation est toujours un « problème ». Où placer le curseur ? Avec un nom et un sujet pareil, le podcast est forcément destiné à un public déjà un peu initié. Mais jusqu’où ? Ce qui te semble évident l’est peut-être moins pour d’autres auditeurs plus spécialistes d’autres périodes ou d’autres genres ? Ma tendance serait de « trop expliquer » et celle du Canard de « ne pas assez expliquer » :). On navigue à vue sur ce point et on ajustera au fur et à mesure selon les retours. Les liens que l’on fournit et les archives Inox devraient être un bon complément aussi pour les gens qui décrochent sur certains sujets et nous permettront de conserver une certaine fluidité dans le dialogue.
      Avantasia pas écouté parce qu’on est plus dans Agonisia depuis un moment… Mais je jetterai une oreille alors ! Assez déçu par le Running Wild. J’ai découvert cette année (avec retard mais plaisir) Resilient qui m’a motivé pour le nouveau… Tant pis pour moi. 🙂
      Merci pour tes remarques, à très bientôt (sur ton prochain trajet) !

  10. En voilà un nouveau podcast qui fait plaisir. Je vais suivre ça avec attention. Sinon, pour ma part, l’album de l’année 2016 est « Rebels Beyond The Pale » de ANGEL SWORD. Du Heavy catchy et putain d’épique, dotés de refrains simplement imparables. Il ne me quitte plus depuis son acquisition. Je le conseille vivement à tout le monde. 😉

  11. Hop.
    Un peu après la bataille, mais plus j’écoute Dark Tranquility plus je me dit qu' »Atoma » est un album très réussi.
    Comme l’album qui résumerait leur trajectoire. Une somme.
    Il mériterait une oreille quand à un top 2016. Pour moi il y figure désormais sans aucun problème.

    Production clean, mélodies, son des guitares, qualité du chant, patate, quasiment pas de morceaux bof. Pour un mec qui n’en pouvait plus du Death mélo je suis agréablement surpris.
    Cheers.

    1. M. REM : le peu que j’ai écouté m’a semble très bien, comme souvent avec le groupe d’ailleurs qui maintient toujours un bon niveau de compo. Je te vends pas les vieux In Flames, tu connais déjà… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *