Le black metal

Un long commentaire à l’émission #007 et le top 5 black metal. Positron l’avait rédigé dans un PDF (c’est dire la longueur). Trop laborieux et annonciateur de débat sans fin de répondre point par point. On a laissé les insultes parce qu’il y avait du fond quand même.  Mais c’est la dernière fois. Vous vous ferez votre idée.


Le commentaire

Bon, bon, bon, salut tout le monde.

J’ai fait une réponse quasiment phrase par phrase à l’épisode dans un grand accès de maniaquerie.
Y’a des images (tablatures) donc on peut récupérer le pdf ici.
J’espère que des gens la liront parce que j’ai un peu la flemme de monter mon propre podcast pour expliquer ce qui est factuellement faux dans le mbb7.

Des trucs que j’ai pas pensé à mettre dans le pdf :
1/Y’a aucun problème à ce qu’on dise que le bm c’est de la merde (mais alors pourquoi passer 1h dessus ?)
2/Y’a aucun problème à détruire des mythes tout ça – personnellement je trouve Mayhem très médiocre, Darkthrone un peu surnoté, Burzum inégal, etc, etc… Mais il faut le faire bien. Je sais de quoi je parle (détruire des mythes sans le faire proprement).
3/ J’ai beaucoup apprécié le mbb sur la presse et ça me désole un peu d’en arriver la.
4/ Puisque ça a pas été publié et de manière complètement hors sujet : « Gagner La Guerre » est un super bouquin qui a réussi à me faire lire du fantastique après le tourbillon « La Horde Du Contrevent » qui a simplement terminé ma période fantastique parce que beaucoup trop bon. Enfin voilà.

Bonne continuation quand même.


Le contenu du PDF

Je n’ai jamais prétendu être un expert en quoi que ce soit et ce texte contient sûrement des erreurs. Pas de commentaires sur les rires et « Satan est parmi nous » du début mais c’est sur que ça mets de bonne ambiance pour réunir tout le monde sous la grande chapelle du #Métalle que de se foutre de la gueule du BM, direct.

(En parlant de Bathroy ) « ça reste assez heavy au début »
Oui, mais….

« Sorte de Judas x5 »
Pas de mention de Motörhead ou du punk (hardcore) qui se ressent jusque dans la longueur du premier album (28 minutes) ? En revanche la période « viking » respire le heavy traditionnel et Manowar.
http://www.deathmetal.org/interview/quorthon-bathory/
http://m.bathoryhordes.com/en/interviews/storberg-2002/

(En parlant des débuts de Slayer) « Maiden Judas »
Pas de mention de l’influence déterminante de Mercyful Fate sur le groupe, reconnue par Hanneman (je crois) lui-même.

Un peu plus loin :
« Y’a plus de chant, on hurle… »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chant

Le chant représente l’ensemble de la production de sons musicaux à l’aide de la voix humaine. La personne qui produit le chant est appelée chanteur. Le terme s’étend cependant aussi aux vocalisations et plus généralement aux signaux sonores émis par certains animaux dans un contexte de parade nuptiale ou non (chant des cigales, vocalisation des oiseaux, chant des baleines).
Négliger ce qui n’est pas du chant clair est accessoirement un attitude extrêmement conservatrice et eurocentrique – plusieurs cultures employant des façons de chanter très différentes du chant clair « traditionnel » le plus connu étant le chant de gorge / throat singing utilisé dans plusieurs pays d’Asie et dont s’est inspiré entre autres Attila qui a chanté sur le premier LP de Mayehm et chez Sunn (O))).

Exemples :

https://www.youtube.com/watch?v=qx8hrhBZJ98
https://www.youtube.com/watch?v=qe6hHnHUQVk
(piste qui déchire, avec des harmonies de gorge énormes). Pour des gens qui commencent à se demander de façon totalement aléatoire si tel groupe n’est pas un peu trop européen je vais pas me priver. En bonus puisqu’il me semble que plus tard on parle de l’absence de note et de mélodie, une vidéo marrante et toute conne, qui a bien circulé qui montre bien en quoi les différentes fréquences pouvant être produites par du growl correspondent à des notes.

https://www.youtube.com/watch?v=nVhIA-YH-7w

« L’autre caractéristique c’est le mélodies en trémolo »
Très exactement en trémolo picking. (Il n’y en a pas autant sur Bathory que chez les groupes de la seconde vague qui définissent stylistiquement la majorité de ce que l’on appelle Black Metal)

« On joue 4 ou 8 fois la note de la mélodie… pour simplifier »
???? Non.En anglais : https://en.wikipedia.org/wiki/Blue_note Exemples de trémolo picking qui contredisent la définition donnée :

Inno A Satana (dès l’introduction, deuxième guitare)

Thus spake the nightspirit

Curse You All Men

Et ça c’est que mon dossier tablatures d’Emperor. Un petit dernier ? At The Gates –  Ever-Opening Flower

En revanche on utilise en effet cette technique en mandoline et sur beaucoup d’instruments à cordes pincées ainsi qu’en effet en musique folk.

« Début du black/ Troisième album de Bathory / Le BM c’est plutôt 90 »

Ouais c’est bien le bordel donc on peut pas fixer une date précise même si l’évolution progressive de Bathory montre bien ce début de changement depuis la première vague jusqu’à quelque chose qui ressemble plus à du black metal. Il faut préciser que c’est la seconde vague (et donc le « boom » du black) qui commence dans les 1990 même si on peut légitimement se demander si la première vague…. c’est vraiment du black. Les étiquettes changent, sont floues, ça a toujours été comme ça…. Pour rentrer au profondeur il aurait fallu parler des autres scènes Black Metal en Europe (Master’s Hammer) ou au Brésil (Sarcogafo). J’admets n’y connaître foutre rien.

« Cri = Growl = Grognement »
Non, trois définitions différentes.

« Le rap enlève les mélodies vocales »
Lol.
1/C’est quoi une mélodie ? http://www.cosmovisions.com/musiMelodie.htm   /  https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9lodie_(succession_de_hauteurs)  Rien là-dedans ne dit qu’on ne puisse faire une mélodie sur une note.
2/ Une immense majorité du hip-hop utilise des hooks chantés « normalement », héritage du disco et de la funk :
Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=N6voHeEa3ig à 0:58

3/ D’autre part étant donné que sauf volonté expresse le langage n’est pas déclamé sur un ton monocorde à une seule fréquence, beaucoup de rappeurs suivent de facto des mélodies « de plusieurs notes » lorsqu’ils rappent.
Exemples (désolé pour ces liens révélateurs de ma profonde hipsteritude) :

https://www.youtube.com/watch?v=GF8aaTu2kg0
https://www.youtube.com/watch?v=qe6hHnHUQVk
https://www.youtube.com/watch?v=nVhIA-YH-7w
Ils ne chantent pas, ils parlent ? Mais le parlé-chanté ça existait déjà chez Schoenberg.

4/ Pendant que nous y sommes puisque ça a parlé de cri = pas de note, chant = note. L’exemple de l’emploi de note dans le contexte de percussions non-accordées (à une fréquence précise) comme dans le cadre de musiques microtonales prouve qu’une note ne doit pas nécessairement correspondre à l’une des douze notes de la gamme tempérée (le do-do#-ré-etc qu’on utilise actuellement). Avant qu’elle ne soit standardisée par l’usage la « blue note » sur une gamme blues était d’ailleurs très peu « précise », très peu « juste » car provenant de la tradition des musiques d’Afrique du nord qui n’utilisaient pas notre échelle de fréquences.
C’est un peu confus là, ça se voit que je n’y connais rien alors l’article wikipédia est pas mal :
https://en.wikipedia.org/wiki/Blue_note

« Dans la pop music une chanson c’est harmonie + mélodie (chant) + rythme »
Ce qui sous entend qu’il n’y a pas de discours mélodique en dehors du chant ce qui est évidemment faux je ne veux même pas poser d’exemple. Cela sous-entend aussi que la musique populaire ne s’est jamais inspirée de la musique savante et vice versa ce qui est factuellement faux.

« Le black enlève un élément : la mélodie(chant) »
Dans l’immense majorité des cas la place accordée au chant comme pourvoyeur de mélodie « lead » est remplacée par les guitares (ou les claviers ou n’importe quoi d’autre) dans le black metal. C’est sans compter que les chants hurlés/saturés peuvent soutenir des mélodies – tant que j’y pense citons Gojira dans le death où c’est indéniable – c’est un élément texturel supplémentaire qui peut être bien ou mal employé. (Vous le dites plus tard). L’argumentaire caché est ici de montrer que le black metal est moins bon car possédant moins d’élément ce qui est 1/ factuellement faux 2/ complètement débile puisque la qualité d’une œuvre ne dépend pas du nombre d’éléments la composant ni de la complexité de ceux-ci.

« Le rap fait pareil et ne garde que le rythme »
On peut revenir sur mes exemples précédents pour se rendre compte que c’est faux. Au minimum (sauf trucs particuliers) le rap garde un beat de batterie et une ligne de basse ce qui constitue a/ un discours mélodique b/ un discours harmonique induit – les deux sont souvent, certes, très pauvres dans ce cas (le boom bap en particulier) car ils ne constituent pas l’intérêt effectif de la piste. Je dis ça en grand chevalier blanc mais moi le boom bap à part un ou deux albums d’IAM ça me casse grave les couilles.

« Quand tu veux faire évoluer un style soit tu enlèves une composante soit tu en rajoutes »
Être aussi imprécis et quand même avoir tort est tellement magistral que je préfère croire que je n’ai pas compris. On parlait bien des composantes harmonie/mélodie/chant/rythme ? Parce qu’entre le blues et le reggae je ne vois la que des substitutions d’éléments (pas les mêmes grilles, pas les même rythmes etc).

« Tous les gens de l’inner circle sont des abrutis »
Outre cette suffisance remarquable, c’est sur qu’aucune musique de qualité n’a pu être faite par des adolescents débiles, à part bien sur Death Angel, Decapitated, Kyuss, Godflesh, Nas une bonne tranche des bons albums de punk, les Beach Boys, Michael Jackson, Edgar Varese, Wagner qui commença a écrire dès 16 ans, et aucune musique de qualité ne peux émaner de personnes complètement à l’ouest : il est bien évident que toute supériorité esthétique ne saurait émaner que d’une supériorité intellectuelle et morale. (Si vous pensez vraiment ça c’est une composante importante de l’esthétique fasciste.)

« Le concept de la musique a été posé avant de faire la musique »
Comme pour la majorité des concepts albums de l’histoire soit dit en passant, ainsi que quelques groupes de rien du tout comme par exemple KING fucking CRIMSON. Et heureusement qu’on ne ne parle pas de musique savante ou du jazz.

« C’est abstrait / conceptuel / abscons sans avoir l’explication »
Comme tout art la musique nécessite une initiation. Certains sont autodidactes d’autres pas, la majorité sont entre les deux.

« C’est quand même bizarre de mettre un casque sur la tête et d’écouter quelqu’un qui crie »
Quoi que je ne remette pas en cause ton expérience (parce que t’as quand même heureusement le droit de ne pas aimer le black, les growls, etc, etc), le cri est au cœur de musiques traditionnelles depuis probablement trop loin pour qu’on puisse s’en rendre compte (rites shamaniques par exemple dont on peut supposer qu’ils remontent à des dizaines de milliers d’années avant nous). De surcroît on peut étendre cette bizarrerie à l’idée d’agression de façon globale et alors là on peut jeter tout le hard et le metal à la poubelle.

« Blast-beat, caisse claire, le death fait assez peu ça, etc, etc »
?????
1/ Le blast beat classique c’est à la double croche et le premier résultat pour blast beat sur google images donne ceci (grosse caisse en bas, caisse claire au milieu, ride/charley en haut).

Ça fait Poutapouta pas tatatata (on en est la) sauf dans le gravity blast et je n’en ai jamais entendu un seul dans le black. Que dire de plus ? Que le death n’est pas avare en blast beats du tout ? Il suffit découter Cryptopsy, Hate Eternal, Suffocation ou même juste Morbid Angel….
Et c’est REM qui disait avec justesse qu’il ne fallait pas parler de ce qu’on ne connaît pas….

« Tempo rapide, son aigu »
Le genre n’est pas avare en mid-tempos, les growls graves existent mais c’est pas la généralité. Pour « l’aigu » il faut mentionner les réglages du « son de guitare » black metal où pour se démarquer du death qui jouait beaucoup sur les graves en descendant les grattes (Suffocation est un très bon exemple d’un son très basseux) montent les médiums et surtout les aigus sur leurs amplis ce qui donne ce son « crin-crin ». Avant que ce son s’impose, dans le proto-black tout ça les productions étaient aussi dégueulasses mais c’était pas le même genre de dégueulasse, genre Blasphemy par exemple, que je suis incapable d’écouter perso.

« Dès que tu leur donnes des moyens…. Le son dégueu c’était pas un choix artistique »
Comparer le premier albums de Darkthrone qui est album de death moyen et les suivants ultra minimalistes et lo-fi montre que certains désiraient ce son. Par contre c’est clair que même dans leur périodes les plus extrêmes Immortal et Emperor n’étaient pas entièrement satisfaits de leurs productions.

« Euronymous / le communisme »
Euronymous était attiré par Staline avant d’être attiré par le communisme tout simplement parce que c’était un des plus grands meurtriers de l’histoire avec Mao et Hitler. C’était juste de la misanthropie neuneu parce que justement c’était des ados débiles comme Sid Vicious et sa croix gammée.

« On parle d’un mouvement conceptuel lancé par des gars qui ont 17 ans »
C’est marrant ça Évariste Galois a révolutionné l’algèbre générale entre son 17ème et son 21ème anniversaire.

« CURE, BURZUM même combat »
De mémoire Varg aime The Cure justement.

http://www.lagrosseradio.com/metal/webzine-metal/interview-metal/p4532-varg-vikernes- maitre-a-penser-de-burzum.html

C’est aussi à ce moment qu’il faudrait peut-être arrêter de croire que le black metal c’est 1990- 2000 en Norvège. Je commenterais bien d’autres trucs quant au passage sur Varg mais honnêtement ses bons albums sont sortis depuis 15ans on en a plus rien à foutre, il peut crever dans sa ferme. La question sur le genre comme un autre ne m’intéresse pas. Par contre…

« Les fans de BM (de façon générale) »
On est plus en 1995 les mecs. Si on regarde les chroniqueurs de NIME qui citent « black metal » dans leurs 3 styles favoris :
Mefisto aime Freedom Call, Nocturnal Rites etc. Dino aime Blink 182 et Ride, Père Fransoua aime Atheist et « Perdition City » Volthord écoute Rhapsody et Shurik’n. Isaacruder écoute de la Synthwave et Dale Cooper. J’adore les Beach Boys et Talk Talk. Même dans trucs genre Postchrist l’élitiste puriste BM est en train de crever, même Oncleguud (putain quoi Guud) aimait Metallica, même Zodd aimait Judas Priest. L’ère est à l’omnivore musical, l’isolationnisme se meurt, s’est fini.

« Ils disent pas j’écoute du black metal, ils disent j’écoute du black »
C’est complètement con, tout le monde dit « Black », « Death », « Thrash » à l’oral.

« Ils aiment pas SLAYER »
De surcroît parmi ces gens la plupart respectent au grand minimum SLAYER…. (exemple : les neuneus de deathmetal.org). A propos du Satanisme (notamment pour Ishahn qui a l’apparence d’un gars bien sur lui) il aurait été intéressant de faire le différence entre le Satanisme Orthodoxe, le Satanisme LaVeyien enfin bon.

Abbath est réhabilité car il aime Judas et Twisted Sister. Mais pourquoi ne pas parler de Varg qui est fan de Maiden, de Fenriz (Darkthrone) qui est fan de metal et de punk ’80s, de Quorthon (Bathory) qui est fan de Motörhead ? Parce que Immortal « c’est bien » alors que Burzum, Darkthrone « c’est pas bon » ?

« Tu cries donc tu cries (en parlant de NAPALM DEATH) »
Entre Napalm Death et Silencer y’a une sacrée différence en terme d’intensité…

« Hvis lyset tar oss le seul album important du groupe »
C’est le meilleur mais celui d’avant et celui d’après quand même, faut pas déconner. Sur les tops je passe en mode avis light tout ça : Heart of Winter, Anthems, Below The Lights sont super cools en effet, big up pour le coin coin à qui je conseille le groupe I qui est grosso modo Abbath qui refait Heart Of Winter en encore plus Heavy, à supposer qu’il ne les connaît pas. (http://metal.nightfall.fr/index_5123_i-between-two- worlds.html) Les remarques sur l’originalité de MGLA sont assez surprenantes puisqu’à part le batteur qui est une bête c’est plus une question de « personnalité » que d’éléments vraiment nouveaux, les textes, l’ambiance tout ça.

« Marduk n’est pas un bon groupe mais ça me parle »
Donc c’est un bon groupe. Pour toi. Moi j’aime pas trop mais osef merde pose tes couilles.

« Ce qu’il fait c’est zéro, c’est tellement à chier »
Quel argumentaire. Évidemment pour commencer à comprendre il faudrait savoir quelles ont été les influences de Burzum et de la seconde vague en général en dehors du metal, savoir que Fenriz a un projet de Cosmic Ambient, est fan de House, que Burzum est fan de Dead Can Dance et Tangerine Dream, a construit plusieurs de ses albums comme des albums de Techno après son séjour en prison pour avoir été un abruti…. Que Conrad Schnitzler de Tangerine Dream a composé une intro pour Mayhem….

Pourquoi demander à REM faire un top quand il n’aime pas le genre et incapable de prendre du recul quant à son attitude et l’attitude du grand public contre tout ce qui est extrême. Et si vous croyez que le black metal ou Napalm Death c’est la limite de l’extrême vous êtes dans l’ignorance la plus totale :

https://www.youtube.com/watch?v=8_dXp0eF8s0
https://www.youtube.com/watch?v=D4kOFjjwME8
https://www.youtube.com/watch?v=gnDmycfIweI
https://www.youtube.com/watch?v=PnbGirPTgF0
https://www.youtube.com/watch?v=6yTQQ7y-AWk
https://www.youtube.com/watch?v=KjAF7D4l91M
https://www.youtube.com/watch?v=3hPkJW95jsw
https://www.youtube.com/watch?v=AhMJnWyQths

« Devil is Fine le meilleur album de black metal ça justifie le black metal, ça crédibilise le cri »
Recul zéro face à un projet très intéressant mais qui a toutes les failles des projets bandcamps prématurés, vague de compositeurs hyperactifs qui font tout depuis leur chambre en solo, recul zéro car ignorance assumée de la musique électronique (les « Sacrilegium » sont assez transparents quant on a ouvert FL Studio une fois dans sa vie), des négros spirituals, et de tous les genres abordés par Zeal & Ardor. Recul zéro car personne n’a besoin de vous, ni de Z&A (à qui je ne veux pas de mal hein) pour trouver le black metal crédible, pour l’apprécier et pour l’aimer.

Recul zéro car ignorance d’Algiers qui établit une fusion similaire de façon plus réfléchie en particuliers dans les textes écrits avec bien plus d’adresse, un engagement bien plus réfléchi, par de meilleurs musiciens et un meilleur chanteur… Recul zéro et auto-satisfaction morale de bourgeois blanc de gauche molle* qui sont contents d’avoir un album de black convenable qui est

du bon côté de l’histoire plutôt que des choses méchantes qui font peur alors qu’on a dit plus tôt que c’était des adolescents débiles et fous qui font comme des choses débiles et provocantes.

Comme le punk, dès les Ramones, les Sex Pistols (de merde), The Clash puis Minor Threat et Dead Kennedys et qui ont quand même lancé un mouvement culturel qui a abouti à des choses aussi diverses que Fugazi, Discharge ou Joy Division…. On a connu ça avec Myrkur. Au passage je ne l’ai pas retrouvé mais je suis certain d’avoir entendu REM dire que le hardcore c’était de la merde jusqu’à ce qu’arrive le hardcore mélodique à la Bad Religion et Nofx ce qui est sidérant de mépris envers les artistes en question puisque Fat Mike comme les gars de Bad Religion sont fans de Black Flag et Minor Threat par exemple.
(http://inflooenz.com/?artist=nofx&submit=Search http://inflooenz.com/?artist=Bad+Religion)

« Abbath a une manière particulière de jouer, il joue des accords à des zones du manche où l’on est pas habitué »
Recul zéro face à l’histoire de la guitare black metal…. (et je ne parle pas du choix d’album). Qu’on soit d’accord Abbath est une machine à riffs Heavy-Black mais l’affirmation est complètement fausse.
Des exemples ? C’est parti.

Deathspell Omega – Sand


Deathspell Omega – Wings Of Predation

Blut aus nord – Antithesis of the blablabla

Emperor – Cosmic Keys Of My Creations & Times


Deathspell Omega – The Crackled Book Of Life


Deathspell Omega – The Shrine Of Mad Laughter


Primordial – Heathen Tribes

Dissection – Night’s Blood

Primordial – Empire Falls

Bon alors c’est dans quel zone du manche déjà ce fameux jeu d’Abbath ?

« Hatebreeder »
Coin coin a tout à fait raison puisque dans Hatebreeder ôtés la voix et quelques blasts il y a autant de Thrash que de Black dans Children of Bodom. C’est majoritairement du Heavy, du Power et du Malmsteen, dans les mélodies, la construction des pistes, la manière dont les riffs s’enchaînent. Comme dit dans l’émission le trémolo picking y’en a aussi dans Running Wild. Quant à la déstructuration pour parler de composition narrative… Parce que oui c’est post-moderniste dès que ça n’est pas couplet/refrain/couplet/refrain/pont/refrain…. Enfin c’est un bon album c’est toujours ça de pris, j’ai toujours plus accroché à celui d’avant et celui d’après mais c’est mon vécu. Ah la la « Bed Of Razors », une bonne grosse nostalgie.

« Mélodique »
Un mot qui, je le rappelle, veut dire « qui relève de la mélodie » ce qui est la cas dès qu’il y a des successions de notes définies ce qui inclut « Transilvanian Hunger » comme « Death or Glory ». Bon là c’est pas vraiment un tort c’est plus moi, passons.

« Ils sont très européens (Ancient Rites) »
De la part de gens qui sont eurocentrés depuis le début de l’émission c’est du bon gros foutage de gueule.
https://en.wikipedia.org/wiki/Ancient_Rites
The band has been accused of being right-wing/nationalist, which the band itself denies, even though Gunther Theys also plays in the Oi! band Lion’s Pride, which has often played together with various White Power bands.
A part de la culpabilité par association au carré y’a rien de louche dans le groupe. Et si discuter de, je cite  » European history/heritage » c’est assez pour être appelé fachos/nazis/identitaires j’ai bien peur qu’il faille interdire aux dangereux extrêmistes de SABATON de jouer en France.

« La guitare ne fait pas de riffs »
Abus de language puisqu’une mélodie répétée est un riff et qu’un riff de guitare est nécessairement mélodique puisqu’il est sauf exception du type GORGUTS, construit sur des notes.

« Ghost Bath c’est du black qui encule »
Ok….. Et sinon la différence d’écriture entre Moonlover et Starmourner est abyssale, peut-être pas au niveau de la différence entre « Ride The Lightning » et « Reload » mais pas très loin. Les gens qui veulent s’intéresser au Blackgaze, les débuts d’ALCEST dominent tout le monde en terme d’écriture.

Pfiou c’est tout ce que j’ai vu en une écoute, c’est déjà assez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Commentaires

  1. possopo 02/10/2017 à 09:55 - Répondre

    je n’ai pas tout lu et je ne me souviens plus trop de tous les arguments de REM concernant le Black mais concernant Emperor, il est toujours utile de souligner à quel point sur le plan harmonique, le groupe se situe à mille lieux au-dessus de presque tout le monde dans le monde du Metal. Emperor est au Metal ce que Schoenberg ou Stravinsky (ou Debussy ou… bref) sont à la musique classique (ou savante).
    dans un monde gouverné par la gamme naturelle mineure et par l’assonance, quelques gratteux plus malins que les autres ont décidé de balancer du dorien, du mixolydien… (faciles à utiliser sur des riffs en power chords harmoniquement peu définis).
    puis Malmsteen a ajouté la gamme harmonique mineure et compagnie. et ensuite, pendant de trèèèès longues années (à vérifier et à contredire si je dis des conneries), il ne s’est rien passé sinon une course à l’assonance toujours plus assumée.
    puis Emperor débarque avec ses accords inusités (m7M, dim…). si on écoute vite fait, on n’entend pas la différence entre dissonance et assonance. mais la première est pensée, permet de balancer du solo complexe par-dessus alors que l’autre se base sur le hasard et un peu sur le n’importe quoi (ce qui ne m’empêche pas d’adorer Slayer).

    • metal bla•bla 02/10/2017 à 10:21 - Répondre

      R : je n’ai pas lu ce commentaire en entier et je ne me souviens même pas quelle émission il est censé commenter mais je le valide, j’ai des nouilles sur le feu.

      • possopo 02/10/2017 à 17:12 - Répondre

        c’est pas bon, les nouilles. tu devrais te concentrer sur les carottes, ça rend gentil.

        • metal bla•bla 02/10/2017 à 19:17 - Répondre

          R : et ça améliore le teint. Faut que je prenne un peu plus le soleil de toutes façons.